Photo village

Entre Loire et forêt, aux confins de l’Anjou et de la Touraine, Brain-sur-Allonnes vous accueille dans le département du Maine et Loire, en région Pays de Loire.

C’est une commune d’un peu plus de 2000 habitants, d’une superficie de 3 332 hectares, altitude 46m. Ce village de pleine nature est partenaire du parc naturel Loire Anjou Touraine, de Natura 2000, de l’office National des forêts et de la ligue pour la protection des oiseaux. Situé à 19 km de la ville de Saumur et à 10 km de la ville de Bourgueil dans l’Indre-et-Loire. Le village est légèrement retiré des grands axes, à 10 minutes des échangeurs autoroutiers et des gares SNCF.

Plan de la commune
Corps du texte

La commune est membre de la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire, et membre d’un syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVM) regroupant 6 communes qui constituent un pôle appelé « Pays allonnais ».

Corps du texte

La forêt de Courcy, située en lisière du centre bourg, représente 1100 hectares dont 192 appartiennent à la commune. On y trouve un pôle de loisirs avec un sentier découverte pédagogique et ludique accessible aux personnes à mobilité réduite, des chemins de randonnée à pied, à cheval ou en Vtt, une aire de camping-cars, un complexe sportif comprenant une salle omnisports, deux stades, des courts de tennis, une piscine découverte chauffée intercommunale, un terrain de bi-cross, un parcours de santé… Le territoire de Brain est traversé par plusieurs cours d’eau (l’Authion, le ruisseau des Loges, le ruisseau des Etrepés et le ruisseau de la Fontaine Saint-Maurille).

Corps du texte

Brain-sur-Allonnes est un village à vocation agricole, outre la forêt, son paysage se dessine par des champs : maraîchages, vignes, fruitiers et céréales, ainsi que des prairies. Il regroupe également de nombreux commerces, artisans et professionnels de santé ce qui facilite le quotidien des Brainois, apportant une qualité de vie essentielle. À la fois paisible et dynamique grâce, aussi aux nombreuses associations qui animent le village. Commune en constante évolution au niveau de la population comme au niveau des services locaux très prisés par les habitants.

Ruines de la cave peinte

Histoire

Chef-lieu du canton de 1790 à 1797, puis fait partie de celui d’Allonnes.

Brain sur Allonnes recèle quelques trésors archéologiques.

 

C’est en 1961, que des jeunes du village ont découvert fortuitement au lieu-dit la Cave Peinte, des haches à talon taillées, polies et des bifaces, 15 000 carreaux de pavages peints vernissés des XIIIe et XIVe siècles, ainsi que d’anciennes pièces de monnaie frappées sous le règne de Jean le Bon (1350-1364), ce qui laisse supposer que le village a été habité dès le bronze moyen (1500-1200 avant J.C). Les recherches archéologiques ont également mis au jour deux sites gallo-romains.

Vers les XIIIe-XIVe siècle, le chevalier Jehan Gaudin de Sacé fait construire une maison Forte, appelé depuis la Cave Peinte. Elle est détruite, ainsi que le village au cours de la guerre de Cent Ans.

Corps du texte

Au XVe siècle, près du village reconstruit, les seigneurs de Montsoreau font du château de la Coutancière leur résidence favorite. C’est ici, à la Coutancière, et non pas à Montsoreau, que s’est déroulé le fameux drame romancé par Alexandre Dumas dans « La Dame de Montsoreau » (1846) où Bussy d’Amboise perd la vie par amour pour Françoise de Maridor. La mairie actuelle a été construite par le frère de la maîtresse de Napoléon III.

Au XIXe siècle, le village était réputé pour son élevage de vers à soie.

Charles Joly-Leterne, architecte saumurois, dresse les plans de la nouvelle église, dont la construction s’étale de 1839 à 1942, avec le tuffeau provenant de la commune. Cette église, de style néo-classique, fait partie du réseau des « églises accueillantes en Anjou ». On y trouve à proximité, la fontaine Saint-Maurille.

Selon la légende, l’évêque Saint-Maurille, en se rendant de Tours à Angers, passa à Brain-sur-Allonnes dans une année de grande sécheresse. Il indiqua aux habitants l’endroit à creuser où ils trouvèrent de l’eau à faible profondeur. En 1879, une statue du Saint fût érigée sur une petite île émergente au milieu de la fontaine.

Des familles importantes ont résidé à Brain sur Allonnes : la famille Sacé, proche du roi, la famille Montsoreau, au grand veneur du roi de France, celle des Persac qui compte un juge de paix, celle des Ruelle, dont l’un des membres a été avocat au parlement en 1789, celles des Marconnay et celle de Mme de Tourzel, gouvernante des enfants de Louis XVI.

Mairie
1 place de la mairie
49650 Brain-sur-Allonnes
France

47.3014851, 0.0635853

Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine (PNR)

 

Entre Tours et Angers, le parc naturel Loire-Anjou-Touraine s’étend sur 116 communes de Maine-et-Loire et d’Indre-et-Loire. Il s’est construit autour d’un patrimoine naturel et culturel reconnu, il protège et valorise en concertation avec les collectivités membres et leurs partenaires.
La première mission du Parc est de préserver un patrimoine exceptionnel, mettant en valeur ses richesses, tant auprès des habitants que des touristes. S’appuyant sur les forces vives du territoire, favorisant un développement économique et social tout en respectant l’équilibre naturel et humain.

La commune est traversée par l'Authion et se situe dans le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine

 

https://www.parc-loire-anjou-touraine.fr/le-parc-naturel-regional-loire-anjou-touraine 

Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine (PNR)